Les élus municipaux et leurs nouvelles responsabilités

Le rôle des élus municipaux est en plein changement. Disparition des instances régionales, délégations de pouvoirs du gouvernement, reconnaissance à titre de gouvernement de proximité ne sont que quelques-unes des manifestations concrètes de ces changements. Pourtant plusieurs milieux ne sont pas encore prêts à ce changement.

Il faut toujours se rappeler d’où on vient. Les villes et municipalités ont été centrées longtemps que sur des fonctions utilitaires du « vivre ensemble ». Ramasser les ordures, enlever la neige, fournir une eau potable et assurer un service d’incendie. Puis, la société se transformant, on y ajouta la responsabilité des loisirs, des sports et progressivement un rôle de plus en plus grand en culture. Un peu plus récemment, on y additionna l’application de plusieurs mesures en environnement ainsi qu’un rôle en développement économique. La société toujours en mutation conduira à compléter plus dernièrement avec des responsabilités en ce qui concerne les aînés, les familles, l’accessibilité et finalement le développement social. C’est beaucoup en, somme toute, peu de temps.

Disons-le clairement, ce ne sont pas tous les élus ni tous les fonctionnaires municipaux qui sont prêts à prendre en compte ces nouvelles réalités. Certains s’accrochent au passé, d’autres sont plein de bonne volonté mais ne savent pas trop par quel bout prendre tout cela. La fiscalité municipale n’est pas adaptée à ces nouvelles réalités… et encore moins lorsque le gouvernement provincial, pour atteindre son objectif de réduction du déficit, effectue de nombreuses coupures financières!

Parallèlement à tout cela pourtant, dans différents territoires, la mobilisation est en route et des municipalités sont plus innovantes que jamais dans tous ces secteurs. La vie et le besoin de s’organiser sont plus forts que les difficultés rencontrées.

Voilà le vaste chantier qui attend non seulement les acteurs municipaux mais également ceux de ce que l’on nomme la société civile, c’est-à-dire toutes ces organisations qui naissent de la volonté de citoyens et de citoyennes de s’organiser.

Le lien entre ces deux composantes, élus municipaux et société civile, est sans aucun doute le plus grand des défis à court terme. Autrement dit, comment faire le mieux travailler ensemble les élus et non élus. Le temps où le rôle des citoyens consistait à seulement aller voter une fois aux quatre ans (et encore, puisqu’au municipal le taux de participation est seulement de 50%) est révolu. Développer un territoire sur les plans social, économique, culturel et environnemental ne peut se faire sans un travail conjoint de tous. Nos élus sauront-ils relever le défi? Oui, mais pas sans un certain renouvellement de la classe politique municipale et de la fonction publique municipale. C’est également par un travail de plus en plus étroit avec l’ensemble des organisations de citoyens existants sur leur territoire que les élus sauront jouer pleinement leurs nouveaux rôles et contribuer ainsi au développement de leur coin de pays!

Vous connaissez des belles expériences de travail conjoint élus/société civile? Lesquelles? Prenez le temps de nous écrire pour nous partager cela!

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire

Jean-François Aubin
Jean-François Aubin

Passionné du développement des communautés, je suis également conseiller municipal à la Ville de Trois-Rivières depuis novembre 2013. Cela me permet de regarder avec un œil différent le développement de nos milieux. J’ai été auparavant au Réseau québécois de revitalisation intégrée et j’ai aussi coordonné un magnifique projet, soit la Démarche de revitalisation des premiers quartiers de Trois-Rivières. Ajoutez à cela mon implication dans le secteur de l’économie sociale et vous commencez à avoir un bon aperçu de mon parcours. J’ai aussi la chance d’enseigner en Techniques de travail social ce qui me permet de me questionner sur comment nous transmettons à des plus jeunes le goût du développement collectif.