Hégémonie

Chantal Mouffe critique la « démocratie délibérative » (en référence à Habermas) comme masquant la dimension conflictuelle du politique et la dénonce comme porteuse d’une illusion consensuelle (L’illusion du consensus) qui sert d’abord les intérêts néolibéraux : comme si tous les intérêts pouvaient être servis par une approche pluraliste inclusive et
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin