Valérie Deschamps

Valérie Deschamps

Vous avez déjà lu une phrase d’une petite patate frisée vindicative ? Eh bien maintenant, c’est fait. C’est comme ça que mon entourage me présente tout comme ma biographie Facebook. Enchantée. Je m’appelle Valérie Deschamps. Bientôt trentenaire. Admiratrice de sa communauté. Féministe tenace et aguerrie.

D’emblée, je suis fière mauricienne et native des terres trifluviennes. Après être passée par la capitale fédérale pour mes études collégiales en radiodiffusion, la région néobrunswickoise d’Edmundston m’accueillie à bras ouverts. Par la suite, c’est celle louperivoise qui m’a reçu pour 2 années. Étant de la #génération2012, cette curiosité pour la chose politique et sociale s’embrasa en moi de nouveau en 2015 et me poussa à revenir chez moi en Mauricie pour y étudier au baccalauréat en histoire. Le milieu communautaire m’ouvrit ses portes et s’ajouta à mon parcours déjà éclectique. Afin de couronner le tout, depuis quelques années, j’ai décidé d’ajouter la cerise, la banane ainsi que le chocolat fondant à mon sundae. Partir à mon propre compte et mettre en valeur ma collectivité et ses souvenirs. Me voilà désormais « professionnelle en patrimoine mémoriel et humain » (Même les orienteurs ne savent pas ce que c’est ! On s’en reparlera assurément) usant d’une approche en médiation culturelle. Travailler avec les gens et leur histoire pour qu’ils fassent partie de l’histoire avec un grand H ; c’est mon objectif. Grosso modo, ça, c’est pour la partie « Papa, maman, je gagne bien ma vie. Je paye aussi mes dettes d’études. Pis je pourrai changer ma tinke à eau chaude si elle brise. J’aime ce que je fais. Ne vous en faites pas. Tout va bien ! ». Ça, c’était pour la partie « petite patate frisée ». Celle « vindicative » suit.

À travers mes études et mon emploi dans le communautaire, j’ai aiguisé ma plume (ma meilleure arme) et perfectionné l’art oratoire (mon meilleur bouclier) que j’apprécie toujours fortement. D’ailleurs, lors de mon parcours universitaire, il n’était pas rare de me voir prendre le porte-voix et le stylo pour dénoncer injustices et iniquités dans notre société. Il fallait bien que mes études dans un domaine médiatique me servent à nouveau ! Depuis, je commente l’actualité à l’aide de différents médiums. Regards féministes aux premiers rangs ! J’adore réfléchir et questionner nos structures sociétales qui gagneraient à recevoir véritablement un p’tit coup d’pouce des membres de sa communauté. Il y aurait tant à dire. À vous raconter. Mais je vous laisse découvrir le tout à travers mes différents billets.

Je n’aime pas dire que j’ai une mission. Les missions, c’est pour les superhéros. Ou Charles Patenaude. Ce que je ne suis pas. #JeTombeBeaucoupTropSouventPourÇa. Mais j’ai toujours ce désir : contribuer à allumer des lumières dans l’esprit des membres de ma collectivité. Ceci dans le but de construire ensemble quelque chose de plus juste, vrai et véritablement… collectif.

Commentaires partagés sur Facebook

Tous les billets de Valérie Deschamps
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin