Premiers peuples

Je t’écris aujourd’hui et je me rends compte que ça fait longtemps que j’ai envie de te parler. J’ai eu la chance de te côtoyer et tu m’as même invitée chez toi à quelques reprises. J’en connais un peu plus que la moyenne des ours sur ta réalité, sur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin