Billet

Comme c’est le cas pour les mouvements dénonçant le racisme ou les agressions sexuelles envers les femmes, il est temps de prendre collectivement en main l’enjeu de la violence conjugale et de pousser sur le changement de toutes nos voix.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
À quand remonte la dernière fois que vous avez dit avoir le temps, au travail? À la réponse: «Je suis à jour!» ou «J’ai du temps pour toi, aujourd’hui!», des regards incrédules se tournent… Entre les Zooms qui s’enchaînent du déjeuner au 5 à 7, en passant par un
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Comme d’habitude, j’hésite longuement avant de m’arrêter sur un sujet. J’ai pensé à «Culture et pandémie», mais finalement le seul sujet que j’ai envie de partager avec vous concerne… ma grand-mère!
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
C’est le 26 février 2020 qu’a été publié mon premier billet. J’y écrivais : « Sortir du déni de réalité et créer un nouvel imaginaire, sans croissance, du bien commun, d’un bonheur basé sur la sobriété dans tous les secteurs d’activités, la solidarité et la dignité est le défi
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Les premières lueurs du jour donnent de l’éclat à la neige tombée durant la nuit et illumine l’arabesque de givre collé à la fenêtre. Un rayon de soleil timide se faufile dans la pièce, rejoint bientôt par dix, puis cent autres. La lumière pâle envahit la maison. Dans la
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Comitologie, réunionite, procédurite aigüe sont des maux qui touchent nombre d’organisations. Dans la perspective de rendre nos organisations agiles ou plus résilientes, notamment dans le contexte, pourquoi ne pas tenter l’exercice de réduire à l’essentiel?
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Commençons par le commencement; le NOUS. Le NOUS, c’est pouvoir parler franchement et sans détour du « b-word » du « n-word » du « a-word ». Tous ces impondérables de notre société québécoise névrosée. C’est le vivre ensemble, la politique, la société, la culture donc le « t-word
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
À la question de savoir ce qui m’inspire, actuellement, la réponse c’est comment on construit une communauté. Curieux de nature, tout de la question me tourmente. Historiquement, pourquoi et comment des gens décidaient de vivre ensemble. Et inversement, comment notre vivre-ensemble conditionne notre personnalité. La nature de notre quartier,
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin