Billet

Commençons par le commencement; le NOUS. Le NOUS, c’est pouvoir parler franchement et sans détour du « b-word » du « n-word » du « a-word ». Tous ces impondérables de notre société québécoise névrosée. C’est le vivre ensemble, la politique, la société, la culture donc le « t-word
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
À la question de savoir ce qui m’inspire, actuellement, la réponse c’est comment on construit une communauté. Curieux de nature, tout de la question me tourmente. Historiquement, pourquoi et comment des gens décidaient de vivre ensemble. Et inversement, comment notre vivre-ensemble conditionne notre personnalité. La nature de notre quartier,
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Quand les conclusions scientifiques sont rabaissées au niveau d’opinions comme les autres, que les individus peuvent s’afficher sans vergogne insensibles à l’intérêt commun… on s’approche dangereusement de la barbarie.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
C’est déjà le moment de la pause estivale! Un moment bien mérité pour nos précieux collaborateurs qui partagent avec vous leurs réflexions tout au long de l’année.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Mise en garde: Ce billet 5e anniversaire est un essai-fiction, toute ressemblance avec des événements, situations ou des personnes réelles n’est pas totalement le fruit du hasard. Sa lecture peut provoquer du scepticisme, des désaccords, des critiques, de l’agacement, de l’indifférence, des idées de projet, de l’inquiétude, des réactions
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Et si le télétravail et l’autonomie alimentaire formaient un tandem précurseur pour la reconquête et la revitalisation des régions et leurs territoires ruraux? La fable de Jean de La Fontaine, Le rat de ville et le rat des champs, pourrait alors donner lieu à cette version libre.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
L’impérialisme américain, impose ses thèmes et ses mythes dans la programmation du contenu populaire sur les plateformes, souvent même en récupérant ceux des autres communautés ou nations pour en travestir la valeur, si ce n’est pour en détourner le sens.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Personnellement, je ne crois plus que l’on puisse demander à ceux qui profitent le plus de ce système destructeur du vivant de mettre en place les mesures de décroissance qui mettraient fin à leurs privilèges et éviteraient la catastrophe. Tout indique que nous vivons déjà la fin de la
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin