Gilles Beauchamp

Il ne pouvait pas en être autrement après tant de travail préparatoire. Pour en avoir une idée, consultez le Tour d’horizon qui fut magistralement synthétisé par Maria Anastasaki et Pierre-Elie Hupé de l’OVSS : plus de 40 milieux rencontrés. C’était ma première expérience avec la plateforme Gather Town et
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Lorsque l’extrême-gauche s’est sabordée, au début des années ’80, alors qu’il aurait fallu accentuer la critique du néolibéralisme qui triomphait aveuglément, c’était pour mieux plonger, participer aux luttes des nouveaux mouvements sociaux (femmes, jeunes, autochtones, écologie, nouveaux médias…) que la « classe ouvrière » avait bien de la peine
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le groupe Nous.blogue a été créé il y a 7 ans, le 1er avril. Depuis, quelques 450 billets ont été écrits et diffusés par ce médium par une trentaine de blogueurs (dont le soussigné) et blogueuses. En 2015, la conjoncture n’était pas brillante, côté développement régional et action collective de développement
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Refonder ou rétablir, il y a une nette différence. Par rétablissement, on signifie le retour à l’équilibre (ou à la santé) ; retour à l’état antérieur. Pour refonder, il faut établir de nouvelles bases, ou encore accueillir de nouveaux partenaires à l’entente entourant ou supportant, fondant l’établissement, l’institution.   Comme
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Dans ce dernier billet de 2021, qui s’avère finalement être le premier de 2022, je voulais revenir sur certains auteurs qui m’ont particulièrement stimulé ou questionné au cours de la dernière année. Il faut parfois du courage pour écrire un livre. Un livre inscrit dans la conjoncture comme le
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Réduire notre empreinte écologique, parce que la planète n’en peut plus. Parce que la planète c’est plus que des champs de maïs, de soya et des pâturages. Mais pour réduire notre empreinte, il faut commencer par le vouloir ! À moins, bien sûr qu’on compte sur les prochaines crises
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Affirmer que l’économie ne doit pas être freinée par les considérations écologiques, c’est une belle illustration de la philosophie économiste qui nous a conduits à la crise environnementale actuelle. Oui, c’est vrai qu’il faut continuer à favoriser le développement économique, mais d’une nouvelle façon.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin