Geneviève Giasson

Se comprendre entre peuples, cultures, langues, histoires, lieux différents. Comment aborder l’autre quand on est de passage, une touriste, une étrangère, une illettrée des codes et usages? Comment passer par-dessus la méfiance, de part et d’autre, et abaisser la garde suffisamment pour vivre la rencontre?
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Il y a quelques mois, dans la foulée de l’affaire Gomeshi, de nombreuses femmes ont exposé publiquement les cicatrices laissées dans l’intimité de leur vie par le passage du viol. Ensuite, il y a eu les femmes autochtones de Val D’or, dont des policiers faisaient joujou de la détresse
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Je tangue sur mon socle d’idéaux. Grandie dans les années 70, dans les promesses du système québécois moderne, j’ai beaucoup cru que l’équité et la solidarité passaient par l’État, leader d’une vision rassembleuse et positive pour l’ensemble des individus. Force est de constater que nous sommes encore loin de
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Je ne sais pas par quel aveuglement j’aurais pu l’éviter… l’actualité m’a encore frappée, me donnant tristement matière à pimenter ma réflexion sur les ingrédients de la citoyenneté.
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le développement collectif, celui d’un peuple, comme celui d’une région ou d’un village, commence par la fierté de ce qu’on est et de ce qu’on a et par la conviction qu’on peut agir ensemble pour être et avoir ce qu’on veut. À l’inverse, le sentiment d’impuissance tue, qu’il soit
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin