Geneviève Giasson

Municipalités et développement durable – deuxième partie C’était la « relâche » scolaire. J’en ai profité, comme beaucoup de parents, pour prendre une pause loin de la ville. Charlevoix est l’oasis, depuis mon enfance. Encore aujourd’hui, la vue des montagnes m’apaise et la forêt de conifères enneigés m’accueille. Guérison par la
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Balade au Jardin Samedi urbain de janvier. Besoin de beauté et de recueillement. Je suis allée voir les orchidées qui fleurissent dans les serres du Jardin Botanique, trompées par une chaleur moite imitant leur tropicale mère-forêt.  Au fil des serres, j’en ai profité pour m’égarer les yeux et l’âme
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Peut-être avez-vous lu mon billet du 1er mars 2017 à propos de la paix. Peut-être pas. J’y explorais les liens potentiels entre la surpopulation humaine et la difficulté de cohabiter paisiblement. Une question de compétition pour des ressources qui se font plus rares, si je résume. Le texte que
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
J’avais envie de parler de paix. J’ai peur de la perdre. D’être aspirée, avec mes semblables, dans une spirale d’intolérance qui ne sera pas sans douleur et sans perte. J’avais besoin de comprendre mieux la dynamique puissante qui semble actuellement pousser l’humanité dans cette violence intrinsèque. Je suis convaincue
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Il y a quelques jours, j’ai lu dans Le Devoir la chronique de Fabien Deglise sur l’indignation. Phénomène quotidien à l’ère des réseaux sociaux, l’indignation est cet épanchement émotif public, sur le vif, prenant souvent la forme d’un tir nourri et groupé sur une victime : le Gouvernement, les
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Se comprendre entre peuples, cultures, langues, histoires, lieux différents. Comment aborder l’autre quand on est de passage, une touriste, une étrangère, une illettrée des codes et usages? Comment passer par-dessus la méfiance, de part et d’autre, et abaisser la garde suffisamment pour vivre la rencontre?
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin