Vers une société plus altruiste

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Ce titre, c’est en fait celui du prochain livre que j’entame. Les auteurs, Matthieu Ricard (moine bouddhiste) et Tania Singer (chercheuse en neurosciences), ont réuni autour du Dalaï-Lama, des scientifiques, des économistes, des acteurs sociaux et des intellectuels afin de discuter d’altruisme et de compassion. Il semble, selon de récentes recherches en neurosciences, que l’humain ne soit pas aussi égoïste qu’on le croit. L’altruisme ferait aussi partie de nos gènes. Enfin, un peu de positif et d’espoir. Quand les grands de ce monde, ceux et celles qui tirent les ficelles de notre avenir économique et social, s’entendent pour dire que les leaders de demain devront être empreints de compassion, nous avons envie de crier : enfin !!!

De plus en plus de dirigeants constatent que le modèle économique dominant fait croître les inégalités. Ils comprennent que ces inégalités ont un coût, tant économique que social. Faire du déni face à ces réalités n’est plus une solution pour eux. Faire semblant n’est plus une option envisageable. Vivement qu’ils et elles contaminent le plus de personnes possible.

Je suis impliquée dans l’économie sociale depuis bientôt vingt ans et j’aurais envie de leur dire : youhou ! ça fait longtemps que l’on sait cela nous ! Ce qui me donne un petit coup de pep, c’est que ça veut donc dire que nous avons une longueur d’avance. Ce qui se révèle à eux maintenant, soit : qu’il faut diriger davantage avec son cœur que son intelligence, que la recherche de profit n’est pas une fin en soi, que l’avenir est basé sur les collaborations et non la compétition… et bien en économie sociale c’est notre façon de faire, notre « marque de commerce ».

En cette période où l’on tente de nous faire croire que tout passe par l’économique et l’argent, les compressions et les réformes, j’ai envie de faire une plus grande place à notre intelligence collective et de faire un grand pied de nez. Les dirigeants ne sont pas toujours ceux qu’on pense. Faisons-nous confiance.

Commentaires partagés sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

ARTICLES CONNEXES