Ce qui m’inspire – Claude Ruel

C’est tout particulièrement le rôle confié à l’école dans la préparation des jeunes.

Je me sens très interpellé par la préparation citoyenne des jeunes, et ce, dès l’école primaire et secondaire. Je crois en l’importance de préparer de futurs citoyens qui prioriseront le développement durable de leur communauté. C’est ainsi que j’ai été à l’origine, en 1999, de la création du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE) dont la mission est le développement d’une culture entrepreneuriale responsable chez les jeunes, dans une perspective de développement durable. Ce réseau qui compte maintenant une centaine d’écoles au Québec vise à préparer de futurs citoyens plus aptes à relever les grands enjeux sociaux, éthiques, écologiques et économiques du XXIe siècle. Dans le prolongement de la cofondation du RQÉEE, j’ai présenté ma vision de l’école dans un ouvrage édité en 2015, par la maison FIDES, « Une école pour le XXIe siècle », dont la préface est de monsieur Claude Béland.

Le principal problème de notre Planète est les humains qui l’habitent. Ce sont eux qui l’ont mise en péril, tant par leur nombre que par leur comportement. Nous avons créé collectivement cet état d’urgence; c’est collectivement que nous devons agir au plan des solutions. Il est impératif que nous préparions une relève qui pense et agit différemment, une relève qui saura se faire confiance et être créative dans les stratégies qui seront développées pour que notre avenir collectif soit meilleur. Nous amènerons les jeunes à penser et à agir autrement, si nous, leurs aînés, pensons et agissons autrement, en sortant d’abord de notre individualisme, car ensemble nous irons plus loin. C’est notamment à partir de nouvelles valeurs collectives que nous choisirons, et les jeunes plus que nous peut-on espérer, des gouvernements qui porteront ces valeurs. Inspirons-nous, en cela, d’une pensée de Félix Leclerc qui écrivait, au début des années soixante, dans Le Calepin d’un flâneur : « Si tu as l’étudiant, tu auras le Président »…

Abonnez-vous à cet auteur

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

1 Commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire Required fields are marked *

Claude Ruel
Claude Ruel

Diplômé en Pédagogie (enseignement, administration scolaire) et en Lettres (géographie) de l’Université Laval, j’ai débuté ma carrière comme enseignant aux premier et deuxième cycles du secondaire. Pendant toute ma carrière, j’ai donné de nombreuses conférences au Québec et au Canada, écrit plusieurs articles sur l’éducation, en plus d’être associé à l’élaboration de politiques ministérielles et de participer à de nombreuses missions à l’étranger. J’ai enseigné à l’Université Laval, dans plusieurs cégeps et animé des sessions de formation dans de nombreuses entreprises sur le thème du rôle et de l’importance du personnel dans les organisations. J’ai collaboré à quelques reprises aux travaux de la Commission canadienne pour l’UNESCO, notamment, à la préparation de la Conférence de Tokyo sur l’éducation des adultes et à la diffusion, au Québec, du Rapport de la Commission internationale sur le développement de l’éducation, créée par l’UNESCO en 1972 : « Apprendre à être ».   En 1999, j’ai été le cofonfateur du Réseau québécois des écoles entrepreneuriales et environnementales (RQÉEE), en collaboration avec la Fédération des commissions scolaires du Québec, RECYC-QUEBEC et Alcan. J’en suis le directeur général. De 2002 à 2012, j’ai été membre du conseil d’administration de l’Institut de la Francophonie pour l’Entrepreneuriat (IFE), à l’Ile Maurice, ainsi que Professeur invité à cette même institution, une constituante de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Pendant toute cette période, j’ai présenté de nombreuses conférences sur l’éducation et le développement de la culture entrepreneuriale dans plusieurs pays d’Europe, d’Océan Indien et d’Afrique, notamment à la Chambre de commerce d’Antananarivo, à Madagascar, devant la communauté des affaires de l’Île Maurice, à Port-Louis, à la Mauritius University devant une cinquantaine de hauts-fonctionnaires du ministère de l’Éducation de Maurice, à l’Académie de Reims, au Château de Montmirail, en Champagne, à l’Institut Supérieur de Commerce de Paris, devant la communauté d’affaires de Lille et à l’Université d’Annaba, en Algérie. En 2015, j’ai été membre du « Jury international » créé par le Bureau du Premier ministre français, suite à un appel de projets pour le développement d’une culture de l’innovation et de l’entrepreneuriat.