Lettre à Béatrice et Juliette

La vie m’a donné un grand privilège, celui d’être votre mère. C’est aussi une grande responsabilité, puisqu’au-delà de vous nourrir, vous vêtir et vous abriter la nuit, je souhaite vous donner tous les outils nécessaires pour que vous deveniez des citoyennes responsables et solidaires.

Je sais, on ne choisit pas ses parents. Vous êtes tombées sur une mère gauchiste, régionaliste et un brin militante. J’ai donc le « NOUS » bien grand et bien senti. J’avais envie aujourd’hui de vous expliquer pourquoi mon travail est plus qu’un gagne-pain, pourquoi parfois je m’absente de la maison pour quelques jours, pourquoi je m’indigne si souvent.

Béatrice, tu es encore trop jeune pour comprendre que le monde dans lequel vous êtes nées n’est pas toujours jojo. Mais, Juliette, toi, tu le sais très bien et tu me le rappelles bien souvent. Alors comme je me sens responsable de vous avoir mises dans ce bateau, et bien je travaille tous les jours pour en faire un autre monde. Un monde plus solidaire, un monde plus juste et équitable. Cette tâche demande du temps, de la patience et de l’altruisme. Par chance, je ne suis pas seule. Nous ne sommes peut-être pas la majorité, mais d’autres comme moi y croient et y travaillent. Vous découvrirez que, dans l’histoire, les grands changements, les renversements, ont été réalisés par des minorités. Il ne faut donc pas s’inquiéter du nombre. L’important c’est l’engagement.

À ma façon et bien humblement, je tente de remettre l’humain au cœur de notre société. Je tente de faire comprendre que travailler ensemble nous permet d’aller plus loin. Oui, c’est parfois plus long. Mais, on y gagne par la suite, car nous avons bénéficié de l’intelligence, des talents et des compétences de chacun.

Je ne prends peut-être pas toujours les bonnes décisions en ce qui vous concerne, mais je le fais selon les valeurs qui me guident et que je vous transmets. Être solidaire, partager, collaborer, coopérer, ça me rend heureuse. Comme je me dis que si moi je le suis, il sera plus facile pour vous de l’être. J’espère que vous comprendrez mes choix quand vous serez à votre tour des adultes.

Je ne sais pas quels seront les choix que vous ferez dans le futur. Je souhaite simplement que vous puissiez les faire en respectant vos valeurs et vos principes. Que vous soyez authentiques et fidèles à vous-mêmes. J’espère vous laisser en héritage un monde dans lequel vous pourrez le faire. Je saurai alors que j’ai réussi ma tâche de mère.

Juliette, Béatrice, vous êtes ma plus grande motivation. Je continuerai tant que je pourrai à faire valoir le collectif comme alternative à l’individualiste. Pour vous, mais aussi tous les autres enfants de ce monde.

Votre mère, qui vous aime solidairement !

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Lynn O'Cain
Lynn O'Cain

Originaire de la Montérégie, je vis en Mauricie depuis maintenant 23 ans. J’y suis arrivée pour les études. J’y suis restée par amour. J’ai plongé dans l’économie sociale et le développement territorial par hasard. J’y suis restée par conviction. Je suis convaincue que le développement collectif est ce qu’il y a de mieux pour assurer l’avenir de nos communautés. Pour que chaque quartier, chaque municipalité, chaque collectivité puisse s’épanouir de façon durable, nous devons travailler ensemble. Je crois fondamentalement que nous avons mutuellement besoin les uns des autres. Aujourd’hui, plus que jamais, il est essentiel de poursuivre la collaboration entre les acteurs de la société civile et les élus pour construire l’avenir de nos régions.