Quoi de mieux qu’un Kasàlà pour louanger la démocratie en cette très intéressante période d’élection municipale.

 

Mais d’abord : Qu’est-ce qu’un Kasàlà ? Jean Kabuta le décrit ainsi dans son livre Le Kasalà : Une école de l’émerveillement paru aux Éditions Jouvence en 2016 :

 

« Art oratoire d’inspiration africaine, le kasàlà est un poème cérémoniel, une manière élogieuse, publique et solennelle de nommer la personne. Le poète célèbre l’autre, se célèbre lui-même et célèbre l’humanité ainsi que le mystère de la vie. Le kasàlà s’énonce toujours devant une communauté et incarne des valeurs humaines fondamentales telles que la solidarité, la générosité, la gratitude, le courage… En lien avec la pleine conscience, il est une invitation à la présence attentive aux êtres et au monde. Il crée du lien, déploie la capacité à s’émerveiller et à percevoir la beauté singulière de chacun. Il révèle la personne à elle-même et à autrui, la renforce et augmente son pouvoir d’agir. »

 

J’ai demandé de vive voix, une dérogation à Monsieur Kabuta quant à l’utilisation que je pouvais en faire pour louanger la démocratie. C’était au mois de septembre, lors du dernier symposium du Réseau québécois pour la pratique des histoires de vie (RQPHV). Je le revois avec son beau grand sourire et ses yeux pétillants me dire : « Évidemment, Lise. »

 

Alors, voici une tentative.

 

Ma présence n’est pas essentielle pour le dire. Le rythme de votre lecture saura faire danser une certaine réalité…un taux de participation aux élections municipales qui n’a pas démocratiquement sa raison d’être.

 

Alors je sors du cadre traditionnel d’un texte pour célébrer ici la démocratie. Incitons les citoyens à se prévaloir d’un des droits les plus légitimes, celui de voter ! Contaminons.

 

Éloge à la démocratie

 

Démocratiser la démocratie!

 

Incisive, inductive, participative, délibérative, représentative, libérale, parlementaire, populaire

 

Démocratie identitaire! Démocratie existentielle! Démocratie de cœur!

Je suis démocratie! Je me gouverne! Je démocratise la démocratie!

 

Je suis valeurs! Partage! Solidarité! Générosité! Gratitude! Courage! Pouvoir d’agir! Liberté!

 

Je suis action! Savoir! Vouloir! Pouvoir!

 

Je suis espoir!

En cette période électorale municipale

Mot aux multiples nuances, interprétations!

 

Malgré qu’il ne faille pas perdre de vue, le sens d’une notion aussi capitale

 

Démocratie, étymologiquement issue du terme grec demos-kratos[1]

« Le gouvernement de tous, souveraineté collective

La démocratie c’est le pouvoir du peuple, c’est-à-dire, concrètement,

de l’ensemble des citoyens statuant majoritairement. »

 

Aujourd’hui, à partir de cette définition, il y a le travail en amont

Celui de convaincre de sa pertinence, de se l’approprier.

 

J’évoque particulièrement le Pouvoir d’agir!

Démocratie improbable! Pouvoir local réaliste – réalisable!

Je suis démocratie, je suis gouvernement, je suis liberté!

Celle de m’impliquer, celle de dire, celle de me permettre, celle de m’autoriser

Je suis liberté, je suis réflexion, je suis pensée,

Celle qui me donne le loisir de choisir,

Une voix, qui me trace la voie

Localement, dans ma municipalité,

C’est là que se trouve mon espoir,

Mon pouvoir le plus exercé, le plus exacerbé

Mon pouvoir de changer les choses

Je suis démocratie!

 

Priver ma liberté? Au nom de qui? Au nom de quoi?

Pendant que d’autres y aspirent

Leur pays, leur nation lui sont opposés

Vivre de regrets ou vivre de remords

Voir passer les années, me désengager.

Il serait irrespectueux de s’en abstenir.

 

Choisir les décideurs que ma voix porte au rang de maire ou de conseillères, conseillers.

Pourquoi me priver de cette gracieuse liberté

Il n’y a aucune raison qui justifie de me soustraire à cette obligation citoyenne

Un devoir d’exprimer ce qui doit advenir, ce qui doit devenir

Gestion de soi, gestion du changement, transformation possible il y a

Autrement, s’il n’y a pas vote, de quel droit s’exprime ce qui ne va pas.

La critique est pour les autres,

Celles et ceux qui auront consenti à prendre parti

Ce pouvoir légitime dicte un droit.

Celles et ceux qui ont marqué un X,

Accèdent à cette légitimité.

 

Démocratie, reconnaissante

Face à ces femmes et ces hommes qui font le choix

De s’impliquer, elles et eux croient

Intention, détermination, générosité, disponibilité, exigence, détermination, conciliation

 

Ce geste est honorable face aux multiples enjeux devant eux

Ne serait-ce que pour cette raison, honorons leur implication! Votons!

Démocratie, rendons hommage à la citoyenne et au citoyen,

Qui la journée des élections, comprend son rôle et le prend au sérieux,

Louangeons le courage des convictions, le courage tout court.

 

Votez, c’est une façon de leur exprimer notre gratitude,

Autrement quand serait-il de nos municipalités? Y avez-vous pensé?

 

Célébrons l’importance de la démocratie,

 

Démocratie, la tisserande des liens entre la société civile et les institutions,

Proximité locale, pouvoir de proximité, coconstruction, dans ma municipalité

La distance n’a jamais été aussi près du pouvoir

Pourquoi évacuer cette chance?

Peut-être sera-t-elle celle d’exprimer continuité?

Peut-être sera-t-elle celle d’affirmer changement?

 

La démocratie me permet

De le dire

De l’inscrire sur un bulletin, le jour du scrutin

 

Il y a le citoyen idéal, celui que toute municipalité souhaite avoir dans ses rangs, il y a le citoyen réel, qui statistiquement d’une élection à l’autre se cache derrière son désintérêt, son désengagement.

 

Que faut-il faire pour intéresser efficacement celui qui devrait voter?

Se mettre en action soi-même d’abord.

 

Promouvoir l’intérêt plutôt que de banaliser l’abstention

Et encourager le désintérêt.

 

Il y a là un défi pour nous tous

Ici, et maintenant!

 

Nous avons dans notre entourage des personnes qui se privent de ce droit, de cette liberté.

 

Peut-être ne le savent-elles pas? Apprenons, communiquons, diffusons Partageons

Contaminons nos profondes convictions!

 

Le temps plus que jamais est venu de changer

La triste réalité d’une désolante statistique du taux de participation.

 

Chacun contaminons une jeune ou deux jeunes personnes à faire un X, à prendre sa place dans sa municipalité, dans son quartier.

 

Participer collectivement, localement au présent et à l’avenir qui se dessine devant eux.

 

Chacun contaminons une ou deux personnes, qui par désintérêt, déception, démotivation préfèrent s’abstenir!

Ou parce qu’ils ont développé la passion de l’ignorance.

Prenons avec eux une solidaire entente

Que devant leur improbable espoir,

S’ouvre la grande fenêtre des possibilités

 

Chacun convainquons une ou deux personnes aînées

Lors de la journée des élections, peut-être sont-elles seules et ne peuvent se déplacer, Soyons généreux, offrons-leur la possibilité d’aller voter.

Leur expérience n’a pas de prix. Leur importance l’est tout autant.

 

Calculons ensemble, trois à six personnes de plus

La statistique vient de changer!

La démocratie parle! La démocratie s’installe!

 

Budget participatif, comité de jeunes,

Partage de décision, reconnaissance du pouvoir,

Diversité territoriale,

La nouveauté s’installe

 

Enfin ma municipalité, délaisse le respirateur artificiel

Elle respire par elle-même

Sentez cette fraîcheur, cet inspirant dynamisme

Enfin, ma municipalité est démocratiquement vivante!

 

Pour les quatre prochaines années, évidemment que les implications demandent

À la hauteur de notre volonté, de nos disponibilités, de nos réalités

Une municipalité est vivante, c’est organique

Entretien du réseau routier, entretien des bâtiments

Protection du territoire, protection des cours d’eau

Injection de culture

Protection et dynamisation de la qualité de vie

Service de proximité, etc.,

 

Il faut en prendre soin, tout comme notre santé!

C’est une question de fierté, de respect

Envers moi-même

Envers les citoyens

C’est une question de survie, de maintien, de développement!

 

Sans la démocratie, le pouvoir se dissipe

Ce serait difficile autrement

De se manifester

Prendre ses droits au sérieux

C’est la source vitale de notre municipalité, de notre espace de vie!

 

Démocratiser la démocratie!

 

Éloge à la démocratie!

 

 

 

 

[1] Anne-Marie Le Pourhiet, « Définir la démocratie », Revue française de droit constitutionnel 2011/3 (no87), p. 453-464. DOI 10.3917/rfdc.087.0453

 

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire Required fields are marked *

Lise Roy
Lise Roy

Je suis est originaire d’Amqui dans la vallée de la Matapédia. En 1989, je quitte ma région pour vivre d’autres expériences. Je me dirige vers Saint-Georges (Beauce), Montmagny, Nicolet et Montréal. Pendant cette période, je diversifie mes connaissances dans des domaines aussi variés que l’administration, la comptabilité et les communications. En 2011, je m’inscris au programme court de 2e cycle « Sens et projet de vie » à l’UQTR. J’ai débuté à l’automne 2013 une maîtrise en études des pratiques psychosociales à l’UQAR. J’occupe différentes fonctions multidisciplinaires, notamment celle d’agente de développement rural pendant près de huit ans au CLD de Beauce-Sartigan. Par la suite, j’agis à titre de directrice générale adjointe au CLD de la MRC de Montmagny. Un de mes principaux mandats est la diversification économique. En mai 2010, j’occupe le poste de conseillère en développement stratégique des territoires à Solidarité rurale du Québec. J’assume un leadership dans la planification et la coordination des activités d’animation et des dossiers de développement. Je soutiens également le réseau de plus de 180 agents de développement rural (ADR) du Québec avec la formation annuelle des ADR, le service-conseil, la coordination du Comité national des ADR et le déploiement du site Web du réseau, le RADAR. Ce travail m’amène à préparer et animer une tournée de 31 communautés au Québec « Ensemble, façonnons une nouvelle phase du développement de la ruralité! » En septembre 2013, j’ai joint l’équipe du Centre St-Pierre à Montréal à titre de directrice générale. Ce lieu est un centre de formation, d’accompagnement et d’intervention sociale, un espace de débats publics au service des groupes engagés socialement et des personnes en quête de sens dans une perspective d’éducation populaire qui intègre le social, le psychologique et le spirituel.