Au-delà des élections, le citoyen au cœur de l’action

Le citoyen(ne), que ce soit au municipal, provincial ou fédéral, dans la majorité des cas se prononce aux quatre ans pour le choix de son ou ses élu(e)s. Mais les municipalités, les provinces et le gouvernement fédéral peuvent faire mieux en consultant et impliquant le citoyen de manière constante.

Étant en période électorale municipale, je ne vais pas élaborer sur les paliers provinciaux et le fédéral ; je resterai au niveau municipal québécois. À ce niveau, quelques villes telles que Baie-Saint-Paul, Joliette, Nicolet, Matane, Montréal et Saint-Basile-le-Grand, ont trouvé des façons de faire participer les citoyens par des consultations sur des projets précis ou même dans l’utilisation d’une partie du budget municipal. Aussi, il y a les plates-formes interactives qui permettent aux citoyen(ne)s de se prononcer en tout temps.

Je crois qu’au-delà des élections, à l’instar des villes précédemment mentionnées, il faut trouver des moyens pour que les personnes se prononcent constamment. Notamment, il pourrait y avoir des créations de plates-formes consultatives qui leur permettent en continu de donner leurs idées (voir mon billet Ville vivant du 25 février 2016). Il peut aussi y avoir formation de comités périodiques (en fonction de projet) ou permanents pour le développement de leur quartier, de leur ville.

Cela reste un défi, mais je crois que la façon de gouverner doit changer afin de permettre aux citoyen(ne)s de prendre plus de place dans le développement de leur milieu de vie. Pour cela, il faut que les élu(e)s acceptent donner plus de pouvoir aux citoyen(ne)s et que ces derniers acceptent que la responsabilité ultimement revienne aux élu(e)s ; alors il y a une limite.

Étant candidat indépendant pour un district de la ville de Sorel-Tracy aux élections municipales, je vais être fidèle à mes convictions et je souhaite créer deux comités de quartiers qui vont me guider afin d’identifier les enjeux et déterminer ensemble les façons de les aborder. De plus, je souhaite élaborer un budget participatif dans le district qui permettra aux citoyennes, aux citoyens, de définir les priorités d’investissements. Êtes-vous au courant d’autres initiatives de ce genre qui pourraient m’inspirer ? Si oui, partagez-les sur Nous.Blogue en inscrivant votre commentaire à la suite de mon billet.

 

 

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire Required fields are marked *

Jean-François Daigle
Jean-François Daigle