De quelle sorte de « Nous » le Québec a-t-il besoin ? Le « Nous » inclusif !

L’actualité récente, à la fois sur la question de l’accueil des réfugiés syriens et sur le port du niqab, a relancé plus que jamais que nous devons nous poser la question : à quoi ressemble notre « NOUS ». Qu’y a-t-il de commun entre ces questions en soi différentes? Ces événements ont suscité des commentaires qui démontrent bien que la société québécoise arrive à un carrefour où elle est appelée à se redéfinir.

Facile d’être un « Nous » tissé serré lorsque l’on partage presque tous une histoire, une religion, une culture commune depuis plusieurs années. Lorsqu’il est question de recevoir, d’intégrer, de faire place, de porter secours à des gens qui n’ont pas, pas encore du moins, la religion, la langue et la culture de la majorité, c’est autre chose. J’ai lu des commentaires dans les médias qui m’ont fait honte d’être Québécois ces derniers temps. Les Québécois un peuple ouvert? Peut-être, mais il n’y a rien de coulé dans le ciment pour toujours. Travaillons à maintenir cette ouverture.

Bien sûr, trop souvent ces débats sont instrumentalisés pour les fins de partis politiques ou d’idéologie… mais encore, il y a des fragilités importantes dans notre société et l’on sent parfois le doute… qui sommes-nous au juste? Notre société est déjà une société avec des gens de plusieurs origines. Réussirons-nous à travailler pour en faire une richesse ou sommes-nous en train de préparer des lendemains douloureux?

Il y a les grands débats larges et il y a les débats dans les médias sociaux, mais on entend peu les communautés qui s’organisent se prononcer sur ces questions. C’est qui au juste notre « communauté »? Comment entendons-nous vivre notre ouverture aux autres? Avons-nous des peurs? Si oui, lesquelles et pourquoi? Comment construire des communautés inclusives et solidaires au lieu de communautés renfermées sur elle-même avec la peur de l’étranger, la peur de l’inconnu au cœur du ventre?

Qu’en pensez-vous?

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire

Jean-François Aubin
Jean-François Aubin

Passionné du développement des communautés, je suis également conseiller municipal à la Ville de Trois-Rivières depuis novembre 2013. Cela me permet de regarder avec un œil différent le développement de nos milieux. J’ai été auparavant au Réseau québécois de revitalisation intégrée et j’ai aussi coordonné un magnifique projet, soit la Démarche de revitalisation des premiers quartiers de Trois-Rivières. Ajoutez à cela mon implication dans le secteur de l’économie sociale et vous commencez à avoir un bon aperçu de mon parcours. J’ai aussi la chance d’enseigner en Techniques de travail social ce qui me permet de me questionner sur comment nous transmettons à des plus jeunes le goût du développement collectif.