Ce qui m’inspire…. Ou Ceux qui m’inspirent! – Claire Bolduc

« Nous sommes en 50 avant Jésus-Christ. Toute la Gaule est occupée par les Romains…. Toute? Non! Un village peuplé d’irréductibles Gaulois résiste encore et toujours à l’envahisseur. »

Astérix le Gaulois, Préambule.

 À l’image de ces fiers gaulois, de ces villageois qui ont appris à ne compter que sur eux-mêmes et à se tenir les coudes quoi qu’il advienne, ceux qui m’inspirent portent des valeurs et possèdent des qualités dont la société d’aujourd’hui a grandement besoin!

Le courage d’abord! De ce courage tranquille dont font preuve des populations entières, inspirées par des leaders de cœur. Le courage de vivre chaque journée pour ce qu’elle est et ce qu’elle apporte. Le courage d’affronter l’adversité sans panique, sachant que les solutions aux situations complexes rencontrées viendront d’eux-mêmes, de la volonté qui les anime et de leur travail constant, de rien ni de personne d’autre.

Le respect ensuite. Valeur qui s’évapore plus vite que ne fondent les glaciers en ce moment. Le respect de l’autre, de ses forces et de ses faiblesses, de ses peurs mais aussi de ses idées, de ses rêves. Le respect des différences qui font des ensembles tellement plus forts! De ce respect qui permet des débats constructifs, parce qu’orientés sur les idées à construire ensemble, pas seulement sur le messager.

La détermination enfin. Qui s’exprime par une volonté ferme, farouche parfois, de poursuivre là où bien d’autres auraient renoncés. Une détermination qui permet d’encaisser les écueils, qui fait qu’on peut être ralenti mais pas anéanti, qui aide à ne pas perdre de vue l’objectif, malgré les détours obligés.

Des villages à l’image de celui d’Astérix, le Québec en compte des dizaines, des centaines! Tout comme on retrouve partout de ces citoyens chaleureux et fiers, porteurs de valeurs et garants de leur continuité. De Val D’espoir en Gaspésie à Val David dans les Laurentides, de Havre-St-Pierre sur la Côte-Nord à Petite-Nation en Outaouais, de St-Joachim-de-Shefford en Estrie à Palmarolle en Abitibi, ils sont là ces ruraux valeureux, fragiles et solides à la fois, tellement vivants.

Voilà la vie qui m’inspire, voilà ceux qui m’inspirent!!

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Claire Bolduc
Claire Bolduc

Ancienne présidente de l’Ordre des agronomes du Québec, madame Bolduc représente bien le nouveau visage de la ruralité québécoise. Mère de quatre enfants, jeune grand-mère également, elle exploite, à Ville-Marie au Témiscamingue, un vignoble avec son conjoint.    Présidente de Solidarité rurale du Québec de mars 2008 à mai 2016, elle a milité pour que soit reconnue la juste place de la ruralité dans l’ensemble sociétal. Au cours de son mandat, elle a défendu la vision d’un territoire en partage et complémentaire, où les communautés rurales ont un rôle déterminant à jouer pour l’avenir du Québec. Elle connaît en outre bien le Québec rural, pour l’avoir parcouru afin de réfléchir avec les ruraux aux prochaines phases de développement du Québec rural.    Madame Bolduc cumule une trentaine d’années d’implication citoyenne dans les domaines agricole, rural, environnemental, éducatif et du terroir. En plus d’avoir assumé la présidence de son ordre professionnel, Madame Bolduc s’est impliquée auprès de Solidarité rurale du Québec de 2002 à 2006 et elle était, jusqu’à décembre 2007, présidente du Conseil des appellations agroalimentaires du Québec. Elle a également occupé plusieurs postes de responsabilités au sein d’organismes publics en environnement et en agriculture.