Bilbo Cyr

Il y a dans mon coin de pays, dans mon bout du monde, des gens qui inventent le sens dans les marges. Parce que ce festival tient surtout par une chose grandiose, c’est à ses bénévoles que je rends ici hommage. Quand viendra le temps gris et que vous
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Si ça peut finir enfin La parade des faces de plastique La pacotille mirifiante et la rhétorique soporifique Qui tiennent ensemble avec des tye-wraps de plastique Qu’enfin ils cessent de proclamer que la quintessence L’absolu de la participation démocratique C’est de se cacher derrière un mur de carton Pour
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Faut se méfier des petits caractères et des sous-titres Je me sens comme une plie quand elle est petite Pendant que l’œil lui migre à travers la tête Qu’elle devient plate Qu’elle se cache dans le fond Qu’elle devient grise comme un veston Et bonne à manger, pour qui
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Bonne nouvelle année! Comment elle va faire pour être nouvelle si c’est encore les mêmes vieux cons qui donnent le tempo? On va danser sur le piano du manchot en faisant semblant que tout est beau? Le chef d’orchestre est comme un mononc chaud qui vomit dans son chapeau avant
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Le pouvoir citoyen, ça me fait rire! Je suis en retard pour écrire ce blogue, mais il m’importe autant qu’il me coûte. Le temps me fuit pour écrire sur le pouvoir municipal mais j’en ressens l’importance, voire l’urgence. Ici, dans ma région éloignée des pôles, on est plutôt occupés
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
J’écris ce texte un jour de pluie Vous lui pardonnerez (ou pas) d’être gris Ou d’être aigri, au choix La neige brune en mottons fond Les chevreuils mangent tout ce qui sort de terre Ils ont eu faim cette année, scrappé mes cassis La seule place où j’ai mis
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
On est mal représentés. C’est une évidence navrante et de moins en moins contestable. Plus souvent, on se contente du mauvais au lieu du pire, à défaut du mieux, qui est l’ennemi du bien à ce qu’il paraît, mais c’est pas certain. Ça semble raisonnable.   Seulement, il advient
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Un baillon pour Noël   J’ai eu un baillon pour Noël À cent six piasses, je sais C’est insensible insensé Incensuré, c’est sûr Le sens sous ceci Cèdera drette ici Entre les lignes du parti   C’est dissipé, c’est odieux C’est audible, c’est au diable C’est difficile, c’est un
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Consultation publique sur la réussite éducative, Carleton-sur-Mer, 12 octobre 2016 Une consultation publique, depuis le temps qu’on en rêve ici Avec et par notre ministre responsable de la Gaspésie, en plus Sébastien Proulx, pour le nommer pour la clarté Portant seulement sur l’éducation, et rien d’autre nous a-t-on dit
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin