Qui sera le plus touché par les changements climatiques?

Si nous répondons simplement à cette question, nous dirons que « tous » seront touchés par les changements climatiques. Mais ce n’est pas vrai. Certaines communautés et certains pays seront particulièrement mis à l’épreuve.

Dans le cadre de mon travail de professeur au Cégep de Trois-Rivières, j’arrive d’un séjour au Sénégal dans une zone rurale. Une communauté qui, à l’instar de plusieurs, vit, devrais-je dire dans certains cas survit, de l’agriculture. Une agriculture qui est fortement conditionnée par la température. Les paysans ont appris, au fil des années, à vivre avec cela. Ils savent qu’il y a des cycles de bonnes et de moins bonnes années. Mais voilà que les changements climatiques viennent bouleverser tout cela. Ces communautés vivant avec peu de ressources, seront les premières touchées par des changements climatiques qui auront un effet sur la production agricole. Une production, rappelons-le, qui est principalement de subsistance. C’est une réalité qui touchera plusieurs communautés à travers le monde.

L’on parle ici de communautés entières qui devront se déplacer à la recherche de moyens de subsistance. Si, dans les dernières années, ce sont principalement les guerres qui ont causé des déplacements de population, ce sera bientôt la famine. La question des frontières, des réfugiés est loin d’être réglée, au contraire. À quoi assisterons-nous ? Des communautés plus riches et moins touchées qui fermeront leurs portes aux populations des communautés plus affectées?

Et au Québec, l’on parlera de quoi? De fermer des régions moins productives et plus affectées par les changements climatiques? Disons-le, le débat ira beaucoup plus loin que de refaire le zonage sur les rives des cours d’eau. Tout cela nous conduit à repenser notre modèle de développement et à y introduire une forte notion de solidarité interterritoriale.

Et vous, qu’en pensez-vous? Par où commençons-nous?

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire

Jean-François Aubin
Jean-François Aubin

Passionné du développement des communautés, je suis également conseiller municipal à la Ville de Trois-Rivières depuis novembre 2013. Cela me permet de regarder avec un œil différent le développement de nos milieux. J’ai été auparavant au Réseau québécois de revitalisation intégrée et j’ai aussi coordonné un magnifique projet, soit la Démarche de revitalisation des premiers quartiers de Trois-Rivières. Ajoutez à cela mon implication dans le secteur de l’économie sociale et vous commencez à avoir un bon aperçu de mon parcours. J’ai aussi la chance d’enseigner en Techniques de travail social ce qui me permet de me questionner sur comment nous transmettons à des plus jeunes le goût du développement collectif.