Vous savez comment ça se passe. Un beau souper un peu arrosé et on refait le monde… et Dieu qu’il en a besoin ces temps-ci. La morosité nous guette : pertes d’emploi, perte de services essentiels, coût de la vie courante qui monte en flèche, augmentation scandaleuse des écarts entre les pauvres et les riches. L’austérité quoi. On peut avoir l’impression de ne plus avoir de pouvoirs sur la dégringolade, de ne plus avoir de prise… que ça ne sert à rien de faire quoi que ce soit.

Pourtant, il y a des gens qui tiennent tout ça à bout de bras, qui font que le château, bien qu’il soit fragilisé, ne s’écroule pas. Ces personnes c’est vous, c’est nous, un peu partout au Québec. Nous les « pelleteux de nuages ».

Je pense tout particulièrement à ceux et celles que je côtoie à tous les jours. Ceux et celles qui travaillent ensemble pour que nos enfants aient des parcours scolaire scintillants, pour qu’ils restent accrochés. Ceux et celles qui s’assurent que le plus de personnes possible aient du pain sur la table, à tous les jours. Ceux et celles qui font en sorte que l’on bouge plus, que l’on mange mieux. Ceux et celles qui se réunissent pour que nos villes et nos villages soient plus verts, plus beaux. Ceux et celles qui construisent des solutions pour que les pipelines ne passent pas dans nos champs. Ceux et celles qui développent des projets qui donnent des emplois décents. Ceux et celles qui croient en l’autre, en l’être humain. Ceux et celles qui chantent et qui dansent, qui dessinent.

Vous êtes combien? Sûrement des milliers. Vous êtes des élus et élues, des citoyens et citoyennes, des travailleurs, des travailleuses, des entrepreneurs, des artistes, des jeunes et des plus vieux. Vous accompagnez, vous soutenez, vous créez, vous enseignez, vous imaginez. Vous travaillez surtout très forts. Vous combattez la grisaille de mille façons.

On entend peu parler de vous, de nous. J’avais, aujourd’hui, envie de vous, de nous, rendre hommage. Merci de créer un meilleur monde pour mon fils, pour nos enfants. Merci de nous faire voir le soleil à tous les jours.

Commentaires partagés sur Facebook

commentaires

Commentaires si vous n'avez pas de compte Facebook

Votre commentaire Required fields are marked *

Marie-Denise Prud'Homme
Marie-Denise Prud'Homme